TODAY I SAVED THE WORDS —by RM

hey hey today j’ai sauvé le monde

avec Tehanu la femme dragon

j’ai sauvé le monde

j’ai abattu le mur

j’ai libéré les morts

disparus dans le brouillard des lacrymos et des bagnoles qui crament

les dragons s’envolent dans le vent

tout le monde est heureux maintenant

bybye les mauvais trucs

on garde que le bon

on garde que le bon

mais moi

animal a grosse tête

je m’accroche

à mes bidules en plastoc qui se dupliquent sans fin

suçant la terre de son sang noir

dont ma magie fait des joujous clinquants si beaux si neufs

si excitants

qui tombent en pièces en un instant

et couvrent les mers de billes blanches

qu’un jour il nous faudra bouffer

à en crever la gueule ouverte

comme les poissons du sixième continent

la gueule ouverte!

hey hey j’ai sauvé le monde

tout le monde est content

le grand roi épousera la princesse

dragons et hommes vivront en paix

tout sera bien

un jour

un jour

pas maintenant

now c’est l’hiver

de l’amour

l’hiver de la vie

quand nos possessions nous possèdent

quand nos inventions nous envient

hey hey j’ai sauvé le monde

tout va changer

tout change déjà sans qu’on y voit

que dalle dans le brouillard des fumigènes

robots sur le trone des rois

branchés direct sur big data

permis de vivre à 12 points

un foulard des lunettes et t’en as perdu trois

nul n’est censé défier le roi

des androides

en son royaume électronique

hey hey j’ai rétabli l’équilibre

des choses

en m’endormant dans le bosquet magique

arbres vieux comme le monde

j’ai oublié le fric

la pacotille

sleeping beauty

j’ai arrêté le temps

me suis perdu en ce jardin

d’eden

retrouvé cul nu, sans rien

quelle panique

quelle délivrance

vivre lentement

planter mes choux

comme le poète, à 40 ans, par bienséance

devenir fou

à lier

mais non, non, ce n’est pas moi puisque

hey hey today j’ai sauvé le monde, quelle idée !

avec Tehanu la femme dragon

j’ai sauvé le monde

j’ai abattu le mur

j’ai libéré les mots

du brouillard des lacrymos et des bagnoles qui crament

mots-dragons qui s’envolent dans le vent frais

et moi l’animal a grosse tête

je m’accroche à mes maux comme un enfant

hey hey je veux rentrer chez moi

arroser mes choux pommés

pailler l’arbre a kaki que j’ai planté

mon arbre de noel a moi

poser mon cul au pas de la porte

chauffer ma carcasse au soleil

hey hey today j’ai sauvé les mots !

 

Capture d’écran 2019-09-21 à 10.38.58

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s