de la main d’oeuvre (note de lecture) —par Rémi Marie

l’été, toujours

Hegel écrit

c’est dans l’article Georges Bataille de l’encyclopédie

l’homme est prisonnier du travail

prisonnier du travail il ne peut s’en libérer que par le travail

et devient esclave de sa production

de ses marchandises,

retrouver les mots exacts ?

on s’en fout, des mots exacts

le travail ?

où est-ce que ça commence, le travail ?

construire une hutte et cueillir des baies, ?

non !

l’argent, le salaire ?

est-ce que je travaille en ce moment ?

Robert Walser écrivait ses petites proses

puis les envoyait à des revues

travail ?

plus tard il touchait l’héritage de son frère ainé

les choses ont mal tournées pour lui

qui hurlait de solitude, la nuit dans sa chambre de bonne

les choses ont-elles mal tourné ?

quelque années avant

(je ne suis pas un spécialiste)

Walser parlait d’un poète

était-ce Hölderlin ?

qui, à la quarantaine, avait eu le bon goût de devenir fou

le bon goût, ou la sagesse

le sourire qu’il a eu Walser quand il s’est fait interner

mais qu’en sait-on ?

oui, aquiesca-t-il

il avait des visions, oui

rire intérieur, une de ses spécialités,

a quoi pensait-il ?

et qu’est-ce que ça change de toute façon ?

devenir fou est assez tentant

devenir fou dans un monde fou

ça semble raisonnable

le travail ?

garantie d’appartenance à la communauté

comunauté fondée sur le travail

video de mon amie Rossella : l’italie, une démocratie fondée sur le travail

trois ou quatre personnages s’activent

mais que font-ils?

l’un pêche

l’autre construit des cabanes sur une plage

un autre encore… je ne sais plus…

que fait l’homme quand il n’est pas derrière un bureau, à l’usine?

il s’amuse, il se dépense, il s’occupe

il joue

et, elle, Rossella, l’artiste

elle qui tient la caméra

que fait-elle?

le travail c’est quand on est obligé de le faire

c’est ce qu’on dit

mais qui nous oblige ?

big brother ?

la faim ?

le loyer à payer ?

les frais de scolarité ?

et puis…

le conformisme ?

le besoin d’être comme les autres ?

de faire partie ?

d’être partie prenante ?

ou bien encore…

l’espoir de faire mieux que ses parents ?

de s’élever ?

d’emprunter l’ascenceur social ?

l’espoir de s’en sortir ?

mais sortir de quoi exactement ?

dans plein de coins du monde

du monde non civilisé

on pouvait vivre sans travailler

on ramassait des fruits

si on vivait en bord de mer on pêchait ou on ramassait des coquillages

on construisait sa maison

de quoi avait-on besoin ?

dans plein de coins du monde…

est-ce une légende ?

un mythe ?

existe-t-il encore un coin dans ce monde ?

un endroit secret, sombre, non éclairé par la civilisation ?

non contaminé par la lumière de la civilisation ?

dans un monde circulaire

une totalité ronde

comment pourrait-il y avoir un coin ?

non… nous y sommes… en plein !

la civilisation est notre destin !

la lumière est notre malédiction

la civilisation

l’argent

l’esclavage

on appelle ça… la main d’oeuvre

c’est beau, non ?

la main d’oeuvre !

2 commentaires

  1. Note2: L’image d’illustration est extraite du site d’un ‘centre international de formation’.
    La légende de la photo :
    « Les migrations de main-d’œuvre touchent la plupart des pays du monde, et les travailleurs migrants contribuent grandement au développement de l’économie, tant dans les pays d’origine que dans les pays de destination. »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s